Connaissiez-vous le MuscleCat?

cat

MuscleCat?

Après une bonne séance d’entraînement, vous sentez parfois vos muscles endoloris, bref courbaturés. 

En Allemagne on appelle cela Muskelkater.
Muskel = muscle 
Kater = chat 
Kater prend ici le sens de catarrhe, donc une inflammation, jouant sur la similitude de la sonorité si vous le dites en allemand.

 

D’où viennent ces douleurs musculaires?Courbature2

Et bien ce n’est pas l’acide lactique, comme le veut la légende.

Ce qui cause ces douleurs, ce sont de microscopiques déchirures, appelés « micro-lésions », des fibrilles qui composent les fibres de vos muscles.

Lorsque le muscle est hyper-sollicité, certaine de ces fibrilles se fissurent sous la pression. Durant la phase de réparation de la zone, il se crée une inflammation, et la zone est saturée d’eau par votre organisme, d’où la sensation de congestion. Si vous contractez ce muscle, la pression sur la zone inflammatoire provoque la douleur.

Aucune inquiétude, cette inflammation est totalement bénigne, et la réparation rendra le muscle plus fort et plus résistant à l’avenir.

 

Comment éviter les courbatures?

Soyons clair… il n’y a AUCUNE chance que vous n’ayez pas de courbatures sur une zone musculaire que vous ne travaillez que très rarement!

Je pense par exemple à ceux qui ne bossent les cuisses qu’une fois par mois, dans la cage à squats en chargeant comme des mules… Bobo le lendemain!!!

La première façon de prévenir les courbatures, c’est de s’entraîner régulièrement! Ce conseil va de paire avec le second, entraînez vous à votre niveau! On peut faire 4 fois 12 squats à 90kg une fois par mois c’est sur, mais faire 4 fois 10 à 50kg toutes les semaines apporterai plus de résultats avec moins de douleurs inutiles…

Hydratez-vous! C’est capital. Pour limiter les micro-lésions musculaires, mais aussi ligamentaires qui cette fois, auront des conséquences autrement plus importantes. Les minéraux, comme le magnésium, sont aussi très important, vous en trouverez dans les noix, ou les bananes.

Moins fun, la douche froide après l’entraînement, qui aura un effet stimulant sur la réparation des tissus (c’est un peu la cryothérapie des pauvres…).

Enfin, ne négligez pas les échauffements et les étirements (léger sur le coup, plus profond quelques heures après).

 

Peut on s’entraîner avec des courbatures?

 

Rien ne l’empêche, si ce n’est la douleur elle même. Il faut rester attentif à ne pas compenser par une mauvaise posture, vous pourriez vraiment vous blesser. Si vos bras sont cramés, bossez les jambes!!

Anecdotique mais suffisamment diffusé pour en parler, une publication de 2011 dans le « Journal of Pain » par des chercheurs de l’université de Georgie a démontré que les effets anti-inflammatoires du gingembre permettrai de diminuer les douleurs des courbatures. 2 grammes de gingembre après l’entraînement auraient des effets significatifs dès le 10ème jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *