Jawbone UP

a79fde03e3374b7bba17f05e380569f5-CCP_IMG_600x400

Le UP de Jawbone est issu de la nouvelle mode Quantified Self, qui consiste à enregistrer et quantifier tout et n’importe quoi. Jawbone, initialement spécialiste de l’audio, vient mettre sa pate sur ce mouvement.

Le Jawbone Up est bracelet en silicone avec un petit bouton d’un coté, et un capuchon de l’autre. Un appui long sur le bouton allume un petit soleil vert et l’enregistrement de la journée commence. Le soir, un autre appuis long allume la lune indique le suivi de sa nuit. On passe ainsi d’un type de suivi (si on oubli de passer en mode nuit, il est possible de se rattraper dans l’appli). C’est pratiquement la seule manipulation que demande le Up.
Il s’étire en longueur pour se placer facilement autour du poignet puis reprend sa forme initiale. Le bracelet fait 22 grammes pour 8 mm d’épaisseur, il abrite un accéléromètre breveter MotionX©, un vibreur et une batterie qui tiendra 10 jours pour une charge d’une bonne heure (la charge se faisant avec l’adaptateur jack/USB fournis, le jack étant lui caché sous le capuchon).

Le petit plus du UP, c’est sa fonction SmartClock. Elle consiste à activer le réveil lors d’une phase de réveil ou de sommeil léger. L’utilisateur détermine combien de temps avant le UP peut le réveiller .  Il se met alors à vibrer plusieurs fois et peut être arrêté d’une simple pression sur son bouton. Le résultat est très intéressant!

Autre fonction bien pensé, l’alerte d’inactivité.  Quand elle est activée, le bracelet se met à vibrer un petit coup  en fonction du temps défini par l’utilisateur si celui ci reste inactif. Pas de panique pour les siestards, la fonction Sieste, le met en silence.


Le gros inconvénient du Jawbone UP, c’est que tout passent par le smartphone. La page d’accueil affiche le résultat du suivi des journées et des nuits de façon générale. Pour plus de détails, il suffit d’appuyer sur le graphique de son choix. . Le graphique donne l’évolution de l’activité tout au long de la journée. Il en est de même pour la nuit, avec cette fois les informations sur le temps de sommeil léger et de sommeil profond.

On regrette de ne pas pouvoir visualiser le compte rendu d’activité sur un ordinateur, la seule possibilité etant de télécharger un fichier csv sur le site de Jawbone (le fichier n’ayant que les infos quotidiennes sans les details qu’on trouve sur le smartphone).

Anecdotique, mais présente, les fonctions permettant d’enregistrer l’alimentation et le coté réseau social

.images (3)     images (2)     images (1)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *