Le Kamasutra du mal de dos

kamasutra lumbalgie

Un groupe de scientifiques canadiens a démontré que contrairement à une croyance établie, «la cuillère» n’est pas la meilleure position pour les hommes qui souffrent de maux de dos, alors que la «levrette» pourrai lui subtiliser la place au top du kamasutra des lombalgiques.

Les chercheurs de l’université d’Ottawa au Canada ont enregistré au moyen d’un système de capture de mouvement infrarouge comment bougeaient les 10 couples recrutés pour l’étude, sur les cinq positions les plus communes du Kamasutra.position cuillère kamasutra1

Ils ont ensuite pu en déduire une liste des positions susceptibles ou non de déclencher des douleurs lombalgiques chez un homme.

Les résultats, publiés dans la revue Spine, inclus une recommandation pour les hommes qui sont « flexion intolérants »  (c’est à dire ceux dont le mal de dos est aggravé par le fait d’aller toucher leurs orteils) qui devrait remplacer la position dite de la « cuillère » avec « la levrette ».

Natalie Sidorkewicz ,auteur principal, précise:

« Jusqu’à maintenant, la cuillère était souvent recommandée par les médecins comme la position « fourre-tout ».

Mais comme nous l’avons découvert, ce n’est pas le cas.

Les positions sexuelles qui sont adaptées à un type de mal de dos ne sont pas appropriées pour un autre type de douleur.

Pour la première fois, nous avons des modèles scientifiques solides pour guider les cliniciens dans leurs recommandations pour les patients souffrant de douleurs incapacitantes pour leur vie intime.

position levrette kamasutra1Cela a un véritable potentiel pour améliorer la qualité de la vie – et la vie amoureuse – de nombreux couples. »

Le professeur Stuart McGill, de l’Université des sciences appliquées à la santé,  ajoute:

« Les médecins de famille font souvent face à des couples en plein doute sur la façon de gérer leurs maux de dos pendant et après les rapports sexuels.

Beaucoup d’entre eux optaient finalement pour l’abstinence plutôt qu’une nuit d’amour pouvant conduire à des mois d’agonie.

Jusqu’à présent, les médecins ne disposaient pas de références sur lesquels fonder leurs recommandations. »

Après les hommes, les chercheurs ont l’intention de publier des détails sur ce qui se passe au niveau de la colonne vertébrale des femmes dans les prochains mois.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *