L’hyper-sexualisation du Fitness

Jennifer Lee

Oui, aujourd’hui, je vais parler SEX – sexe et fitness. Mais non, je ne veux pas faire allusion au fait que les gens qui s’entrainent régulièrement ont tendance à avoir une libido plus élevé et une meilleure vie sexuelle que ceux qui ne le font pas (mais ça pourrait être une raison pour se mettre au travail!)

Zuzka Light
Zuzana de Zuzka Light

Sex’n’Fitness

Lisa Mari BodyRock
Lisa Mari BodyRock

 

Ce dont je veux parler, c’est de l’utilisation de l’image sexy (limite sexuelle) dans l’industrie de la remise en forme, la santé et la nutrition. Comme vous le savez surement, les grandes stars du HIIT sur internet sont chez BodyRock. Dans le passé c’était Zuzana (maintenant sur son propre site Zuzka Light) remplacé par Lisa Mari, qui tournent toutes les deux leurs vidéos avec le moins de tissus possible et avec des poses provocantes au possible.

Maintenant, pour être juste, elle ne sont pas les seules ni les pires, loin de là. Jennifer Nicole Lee , coach auto-proclamée des stars , porte encore moins de vêtements et montre plus de fesses encore que les deux premières.

Les choses sont un peu différentes sur ​​le front des hommes. Et oui, les hommes du fitness gardent le plus souvent leurs chemises. Vous pouvez trouver des photos de Bob Harper, Jesse Pavelka, Jim Stoppani et bien d’autres superstars de fitness très respectés torse nu. Mais la principale différence est que la plupart des coachs hommes ne posent pas sur leurs photos dans des poses sexuellement évocatrice (je sais que certain coachs visent spécifiquement le marché Gay et agissent en conséquence, mais ils produisent beaucoup moins de cliché que leurs homologues féminins).

Bob Harper
Bob Harper

Mais toute cette sexualité est-elle une mauvaise chose?

 

Eh bien, pour être honnête, je suis partagé sur le sujet. Si cette image sexuelle permet de transmettre des informations fiables et un coaching pertinent, alors pourquoi pas. Soyons honnêtes, nous sommes des êtres sexués, et sincèrement un peu légère ici et là ne est pas la fin du monde.

Jim Stoppani
Jim Stoppani

Mais il y un MAIS. Lorsque les routines du coach deviennent un enchainement de plan cadré sur un postérieur serré dans un shorty taille basse ou une brassière deux tailles en dessous, là, je ai un problème. Pour être honnête, il y a quelques coach sur le net, qui si elle n’était pas presque nue, n’aurait aucune audience.

Personnellement, je fais un test simple: je ferme les yeux et j’écoute le coach parler et décrire sa séance d’entraînement. Évidemment, je vois pas les mouvements, mais si ce qui est dit à du sens, et que les indications permettent de se faire une image mentale, alors j’adhère. Mais si vous êtes rapidement perdu et ne peut pas donner un sens à ce qu’ils disent, je dis qu’ils puent. Maintenant, ouvrez vos yeux et voyez à quoi ressemble cette routine. La coach est-elle trop légèrement vêtues, souvent cadré de très (trop?) prêt, ou habillée en tenue de fitness, expliquant ses exercices à son auditoire? C’est là que se crée le fossé.

 

Quel est la conclusion de tout ça? Il y a certainement plus d’une manière de transmettre la passion du fitness, et chaque coach à sa façon. Si un modèle sexy à moitié nu aide à éduquer les gens et les pousse à améliorer leur santé,  c’est tout bon. Le seul vrai juge, ce sera les résultats. De plus, n’oublions pas – personne n’oblige quiconque à regarder, et nous avons tous le pouvoir de cliquer ailleurs 😉

 

2 thoughts on “L’hyper-sexualisation du Fitness

  1. merci Maxime de soulever ce problème avec ton avis de mec!
    Moi-même sportive, de plus de 50 ans désormais mais toujours en forme, j’en ai plus que marre de cette utilisation du corps de la femme pour vendre n’importe quel produit… dont le fitness!!
    Lorsque je suis tes cours j’apprécie te commentaires et conseils…but es un garçon agréable à regarder, mais je ne mets pas de connotation sexuelle! et voire une nana hyper-sexy ne me donne pas envie de suivre des cours!
    C’est la même chose pour une voiture, une tronçonneuse, une Harley… j’ai milité un temps avec les Chiennes de garde contre cette utilisation abusive des femmes dans la pub… mais cela continue!
    Néanmoins, je suis une fidèle lectrice de Causette et si tu le permets je mentionnerai ton éditorial !
    Merci pour cet article!
    HIIT ement et amicalement
    Michelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *