Mieux vaut penser le changement que changer le pansement…..

Aujourd’hui je m ‘interroge…

Comment se fait il que le changement effraie alors que c’est naturellement, machinalement et inconsciemment que des millions de cellules se régénèrent en nous a chaque instant?

Ainsi serait il difficile d’appréhender le changement qu’ à partir du moment ou il est conscient?

Evidemment! Tout ce qui se fait « naturellement » est moins douloureux, contraignant…

C’est nier alors le pouvoir de notre inconscient. Ce merveilleux réservoir de ressources infinies qu’il est et qu’il nous offre la possibilité de choisir….

Avant tout le changement serait donc une question de choix….

Une décision, des motivations et des bénéfices secondaires moins importants que l imaginaire résultat obtenu par le changement en lui même.

Et si il est question de motivation il est par là meme, question d’émotions.

Réfléchissez un instant…. à quel moment vous avez « changer »?? A quel evenement emotionnel la décision préalable nécessaire à ce changement a t elle eu lieu?

Et oui… toujours dans ces moments très lourds émotionnellement ou on se dit qu’ on a plus le choix….

Comme si le changement s’imposait, là, maintenant.

Et même si des possibles dommages colatéraux existent, il est bon de se rendre compte que oui… nous y sommes parvenus! CHANGER et des nouveaux CHAMPS des possibles J’AI!!

Watzalvick, dit :  » changer ce n ‘est pas pour ne plus être mais pour devenir ce que je ne suis pas encore »

Le changement n ‘est pas inconfortable en soit, ce qui est inconfortable c’est de nier qu’il est constant, tellement la routine et la fausse persuasion de la stabilité sont rassurantes! Et pourtant quel effroyable ennui si rien ne changeait….

Le changement nous demande de faire face à l’émotion ultime liée à l ‘ensemble des émotions que rassemble le deuil.

Accepter le changement c’est accepter la fin de….à chaque instant.

Changer c’est grandir, évoluer, modifier son comportement, comprendre, apprendre.

Changer c’est atteindre la résilience, la gratitude.

Changer c’est se prendre en main, trouver sa responsabilité, définir aucune culpabilité.

Changer c’est possible, c’est réaliste, atteignable!

Changer c’est agir! Et vu  qu’on est pas réduit à être ce que l ‘on fait, c’est rassurant de se dire que quoi que l’on fasse on y laissera pas notre identité!!

 

Alors place aux changements…..à  ce qui nous fait vibrer, place à toutes ces actions retardées, mis de coté, a ou même abandonnées….

Changes! Bouges!

Ne changes plus le pansement indéfiniment, penses ton changement vraiment!

Donnes toi un objectif et comprends que 21 jours suffisent a prendre une nouvelle habitude!!

Beaux changements…Bel entrainement!