Pourquoi les doigts se rident quand ils sont mouillés ?

doigts mouillés

C’est la question existentielle de tous les enfants dans leur bain : mais pourquoi les doigts ressemblent-ils à des doigts de petits vieux fripés quand ils sont mouillés trop longtemps?
 


 

Un article du journal Brain, Behavior and Evolution donne une nouvelle réponse à cette grande question.

Et elle est finalement strictement fonctionnelle!

Une théorie serait qu’il s’agit simplement du résultat de l’absorption de l’eau par nos doigts et nos orteils après avoir trempé pendant une longue période dans l’eau.

Mais il y a un problème avec cette théorie:

  • Pourquoi sont-ce seulement nos doigts et orteils qui deviennent ridés ?
  • Pourquoi est-ce une caractéristique si rare chez les mammifères, (seuls les êtres humains et les macaques ont les doigts qui rident)?
  • Pourquoi, s’il s’agit simplement d’une histoire d’osmose, est-ce que nos doigts et orteils cessent-il de rider quand les nerfs qui vont jusqu’à eux sont coupés (cas des tétraplégiques)?

 

Et bien l’article suggère que les rides permettent un meilleur drainage de l’eau pour assurer un meilleur pouvoir de préhension, tout comme le font les pneus sur un véhicule.  

En examinant les doigts trempés de 28 sujets, les scientifiques ont découvert que chaque doigt affichaient un modèle de rides identique, des rainures déconnectées qui divergent d’autant plus l’une de l’autre qu’elles s’éloignent des empreintes digitales. Ce qui permet à l’eau d’être plus efficacement évacué des doigts quand ils se pressent contre des objets, ce qui donne plus de surface et une meilleure prise.

Bien entendu, il ne s’agit que d’une énième théorie, et les scientifiques ont encore à étudier si ces « petits canaux » permettent réellement une meilleure prise, tout comme expliquer pourquoi on trouve ces caractéristiques chez si peu d’espèces.

Voilà qui permettra déjà d’apporté une réponse qui risque d’en boucher un coin à vos enfants dans leur bain!

Références :

Brain Behav Evol. 2011 ;77(4):286-90. Are wet-induced wrinkled fingers primate rain treads ? Changizi M, Weber R, Kotecha R, Palazzo J.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *