Zumba! Quand la recherche s’en mêle

zumba-fitness

S’il est un concept de fitness qui à le vent en poupe ces dernières années, c’est bien la Zumba! Rythmé de danse latine, elle a été développé en Colombie dans le milieu des années 90, quand Alberto « Beto » Perez (le père de la Zumba), oublie sa cassette de musique de fitness ‘traditionnelle’, et improvise sur des airs de Salsa, Rumba, et Merengue.

 

En 2012, le Journal of Sports Science and Medicine publiait l’article «Zumba®: Is the “Fitness-Party” a Good Workout? » (comprenez: La Zumba est elle un bon entraînement?).

19 volontaires de sexe féminin ont été réunis à l’Université du Wisconsin pour prendre part à une session de Zumba, surveillé par un moniteur cardiaque. Chacune d’entre elle à au préalable effectué une séance sur tapis roulant pour établir leur fréquence cardiaque et consommation d’oxygène. A l’aide de ces mesures initiales et des nouvelles données recueillies au cours de la session Zumba, les chercheurs ont enregistré les calories brûlées, la fréquence cardiaque maximale atteinte et VO2  max  (consommation maximale d’oxygène) dans un joli tableau:

tableau zumba
 

Analysons un peu ce que ce tableau veut dire

 

    • Augmentation de la capacité aérobie.

 Avec des intervals d’entrainement proche de 80% -90% de la fréquence cardiaque maximale (FCmax) atteint, les pratiquant de Zumba peuvent potentiellement améliorer leur capacité cardio. Selon l’American College of Sports Medicine (ACSM) une intensité dans une fourchette de 64-94% de la FCmax est nécessaire pour améliorer la capacité aérobie. La moyenne dans cette expérience était de 79%.

    • Calories brûlées.

 Les données montrent que cela peut varier considérablement d’un individu à l’autre. Le nombre moyen atteint dans cette expérience est d’environ 600 kcal pour une heure de Zumba. Le nombre maximum enregistré était de 900 kcal alors que le minimum planchait à 300 kcal.   M. Luettgen explique finalement: « En outre, il semble y avoir un large éventail d’intensité d’un cours de Zumba à l’autres, en fonction de la chorégraphie et de l’enthousiasme de l’instructeur. Entre aussi en jeu l’expérience du travail de groupe, car les cours déborde souvent de monde, et le travaillent est alors plus difficile. C’est quelques chose qui ne peut pas être appris lorsque l’instructeur apprend sur une vidéo. Tous ces facteurs pourraient expliquer les différences entre les études  »  

N’en déplaise à ses détracteurs, la Zumba est donc un vrai cours de Fitness 😉

 

Références: Journal of Sports Science and Medicine (2012)- Zumba®: Is the “Fitness-Party” a Good Workout? Mary Luettgen, Carl Foster, Scott Doberstein, Rick Mikat, and John Porcari, 11, 357-358

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *